"Les Roses de Saadi" de Marceline Desbordes-Valmore

Publié le par Michel Sender

"Les Roses de Saadi" de Marceline Desbordes-Valmore

LES ROSES DE SAADI

 

J'ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;

Mais j'en avais tant pris dans mes ceintures closes

Que les nœuds trop serrés n'ont pu les contenir.

 

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées

Dans le vent, à la mer s'en sont toutes allées.

Elles ont suivi l'eau pour ne plus revenir.

 

La vague en a paru rouge et comme enflammée :

Ce soir ma robe encore en est toute embaumée...

Respires-en sur moi l'odorant souvenir.

 

MARCELINE DESBORDES-VALMORE

 

Les Roses de Saadi de Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859).

Je retiens la leçon (page 15) de : Poésies inédites de Madame Desbordes-Valmore publiées par M. Gustave Revilliod, Genève, Imprimerie de Jules Fick, 1860.

Disponible sur Gallica (Bibliothèque nationale de France), Google Books (Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne ou Bibliothèque municipale de Lyon : Bibliothèque S. J., Les Fontaines, 60 – Chantilly) ou Internet Archive (University of Ottawa).

Texte conforme également à la 2e édition de 1873.

M. S.

"Les Roses de Saadi" de Marceline Desbordes-Valmore

À noter : des poèmes de Marceline Desbordes-Valmore figurent dans l’anthologie Poésie/Gallimard, Ce besoin d’aimer pour aimer (édition d’André Velter, avant-propos de Camille Laurens ; 96 pages) offerte avec le numéro de Lire Magazine littéraire de décembre 2020-janvier 2021 (128 pages, 8,90 €).

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article