"Le Vol du Fou" de Nathalie Blanchard

Publié le par Michel Sender

 

 

Vous connaissez mon intérêt pour toutes les publications diverses, nées d’initiatives personnelles et que l’on retrouve en dépôt dans les librairies ou les maisons de la presse locales.


C’est ainsi que j’ai trouvé, chez un marchand de journaux, un petit livre d’une soixantaine de pages : Le Vol du Fou [*] de Nathalie Blanchard.


Je connaissais les éditions Bellier pour leur avoir parfois commandé par souscription des fac-similés ou des brochures sur l’histoire lyonnaise mais je ne savais pas qu’elles publiaient des livres pour enfants.


Nathalie Blanchard, professeur des écoles et mère de famille, s’est manifestement inspirée de sa progéniture et de son expérience quotidienne pour nous décrire l’ambiance électrique et « surbookée » de la vie d’un couple d’aujourd’hui avec trois enfants à la maison !


Mais, comme souvent, ce qui fait tenir, c’est l’espoir des vacances et de la détente, des loisirs. Ainsi, cette cellule familiale garde le projet, pour satisfaire un vieux rêve, de rénover un ancien bateau, Le Fou de Bassan, du nom de cet oiseau bien connu en Bretagne…


Or, ne voilà-t-il pas que, en pleine nuit, trois mystérieux personnages volent le bateau ? C’est sans compter sur les enfants qui, courageusement, réagissent – et partent à la poursuite des malfaiteurs !...


On retrouvera l’ambiance des Compagnons de la Croix-Rousse de Paul-Jacques Bonzon, du Club des Cinq, du Clan des Sept, etc., chers à notre jeunesse.


Ce court roman est illustré par Laura Csajagi, jeune artiste issue de l’école Émile-Cohl de Lyon et qui, sur son site [**], nous permet de découvrir son travail varié, habituellement plutôt orienté sur la fantasy (tout un univers, pour moi, à découvrir)…


Michel Sender.


[*] Le Vol du Fou de Nathalie Blanchard, illustrations de Laura Csajagi, éditions Bellier, 41, cours Richard-Vitton, 69003 Lyon, deuxième trimestre 2009 ; 68 pages, 13 €.
www.imprimerie-editions-bellier.com


[**] Voir
www.laurart.book.fr

Publié dans Littérature

Commenter cet article