La marque de Zorro

Publié le par Michel Sender

 

 

Toujours chez un marchand de journaux, j’ai craqué sur le numéro un d’une collection de fascicules et de DVD de la célèbre série télévisée Zorro [*] des studios Disney. (Je suis un spécialiste de l’achat des premières livraisons à prix réduit et je prétends les prendre pour ma fille qui, effectivement,  adore ! J’ai déjà fait le coup avec Rintintin ou Flipper.)


Il s’agit des versions colorisées en 1992 (la série a commencé en 1957 aux États-Unis) par Buena Vista, mais c’est toujours un plaisir de retrouver Don Diego de La Vega (l’acteur Guy Williams), son valet Bernardo (Gene Sheldon) et le sergent Garcia (Henry Calvin) dans la Californie hispanique du début du dix-neuvième siècle…


Mais (et c’est ce qui, personnellement, m’intéresse), comme souvent chez Disney, il y a à la base l’adaptation d’un classique littéraire et, en l’occurrence, de la littérature populaire de cape et d’épée américaine.


Or, le personnage de Zorro apparut pour la première fois dans The Curse of Capistrano de l’écrivain Johnston McCulley (1883-1958), feuilleton publié dans des numéros d’août et septembre 1919 de All-Story Weekly, livrets d’histoires hebdomadaires (pulp magazine).


Après le succès, dès 1920, de son adaptation cinématographique avec Douglas Fairbanks dans le rôle-titre, le roman fut réédité sous l’appellation The Mark of Zorro (le texte original, dans le domaine public, est disponible gratuitement sur Internet) et Johnston McCulley, par ailleurs auteur populaire prolixe, en écrivit de nombreux épisodes tout au long de sa vie, tandis que les adaptations diverses pullulaient…


En français, pendant très longtemps, on n’eut, des livres d’origine de Johnston McCulley, que des abrégés de la « Bibliothèque Verte », jusqu’à ce que, dans la collection « Folio Junior », les éditions Gallimard publient La Marque de Zorro [**] en 1997, puis, l’année suivante, Zorro et son double (Mysterious Don Miguel, 1935) et La Vengeance de Zorro (Zorro’s Fight for life, 1951).


Aujourd’hui, paradoxalement, je ne suis pas sûr que tous soient disponibles…


Michel Sender.


[*] Zorro (L’intégrale de la série originale en DVD), numéro un (deux épisodes : Le Señor Zorro et Passage secret), plus un fascicule de 16 pages, Ge Vadis, Bruxelles et éditions Cobra, Neuilly-sur-Seine, août 2009 ; 2,99 € (tous les 15 jours).
www.macollection.fr


[**] La Marque de Zorro (The Mark of Zorro, Grosset & Dunlap, New York, 1924) de Johnston McCulley, traduit par Noël Chassériau, collection « Folio Junior », éditions Gallimard, Paris, septembre 1997 ; 294 pages, 7,50 €.

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Michel Sender 19/08/2009 07:00

Dans mon commentaire, j'ai fait la faute française sur "Desperate Housewifes". (Problème aussi sur le "s" des "Soprano".)

Une question : il me semble que la musique du générique de "Six Feet Under" a longtemps été utilisée sur France-Culture : en tout cas, quand je l'ai entendue, ça me disait quelque chose...

Bien amicalement, Michel Sender.

tipanda 17/08/2009 23:41

Que feriez-vous des ménagères expertes et des experts désenchantés ?

tipanda 17/08/2009 23:38

Que feriez-vous des ménagères expertes et des experts désenchantés ?

KLINX 17/08/2009 12:30

J'avoue être tentée de temps à autre par ces parutions chez le marchand de journaux, fatiguée du défilements incessants d'"experts" ou de "ménagères désenchantées"!

tipanda 15/08/2009 11:05

Allons, pendant que nous faisons nos outing, que nous reconnaissons des penchants inavouables et des fautes de goût caractérisées, j'avoue humblement me complaire dans la série nocturne NYPD blues.
Allons, un bon mouvement ! Que chacun reconnaisse ses petites perversions sans battre sa coulpe ni se couvrir la tête de cendres. La vie est belle ; douce est la nuit.

Michel Sender 16/08/2009 05:41



Chère Tipanda, je pense que les séries télévisées ont pris la suite des romans feuilletons et de la pulp fiction. Personnellement, je ne déteste pas mentionner Urgences, Dr
House, Desesperate Housewifes, Les Sopranos, Grey's Anatomy, Les Experts, Affaires criminelles...

Je n'ai découvert que récemment (sur France 4, je crois) Six Feet Under (Six pieds sous terre) qui est époustouflante ! J'ai aussi aperçu Fringe qui joue sur le
paranormal...

Bien amicalement, Michel Sender.