"La Petite Sirène" d'Andersen illustrée par Lisbeth Zwerger

Publié le par Michel Sender

 

 

« Au large, loin dans l’océan, l’eau est du bleu des pétales du plus beau des bleuets, et a la transparence du plus pur cristal, mais elle est si profonde qu’aucune ancre n’en pourrait atteindre le fond, et bien des clochers d’églises empilés seraient nécessaires pour voir émerger la pointe du plus haut d’entre eux. Là, tout en bas, vit le peuple des ondes. »

Parmi les Contes d’Hans Christian Andersen (1805-1875), La Petite Sirène (Den Lille Havfrue, 1837), d’une extraordinaire poésie, reste une perle du romantisme européen.

Inspiré entre autres de l’Ondine (Undine, 1811) de Friedrich de La Motte-Fouqué (1777-1843) reprenant des mythes anciens, le récit d’Andersen, bien sûr popularisé par de nombreuses adaptations, notamment celle de Walt Disney, et dont le personnage est devenu symbole de son œuvre avec la célèbre statue installée à Copenhague, est une réflexion douloureuse sur l’amour et sur le passage à la vie d’adulte –  bien plus complexe que son image folklorique.

Et, personnellement, je continue, sous prétexte de les faire découvrir à ma fille qui n’a que sept ans, d’en acheter diverses versions que, pour l’instant, en fait, je garde pour moi, tellement la lecture entière en demeure difficile pour son âge !

Or, tout dernièrement, j’ai craqué pour un album petit format (reprise sans aucun doute d’une publication plus grand format qui m’a échappé), relié-cartonné en couleurs dans un coffret avec un médaillon ouvert, de La Petite Sirène [*] illustré par Lisbeth Zwerger chez Minedition.

Lisbeth Zwerger, grande illustratrice (d’origine autrichienne) de nombreux textes pour la jeunesse, aurait réalisé cette édition en 2004 pour ses cinquante ans et en prévision du bicentenaire de la naissance d’Andersen, sur qui elle a beaucoup travaillé et dont elle est titulaire du prix prestigieux qui porte son nom.

Ses réalisations (toujours de grande qualité) sont aujourd’hui publiées directement par Michael Neugebauer, typographe et éditeur lui aussi d’origine autrichienne qui, après avoir quitté NordSud, diffuse maintenant ses productions dans le monde entier sous son propre label, Minedition (Michael Neugebauer Publishing Ltd à Hong Kong).

Et le texte de cet album, dans une traduction de Nora Garay qui a sans doute transité par l’allemand, est également remarquable (et intégral, autant qu’il me semble), mis en valeur par un caractère Veljovic 9 d’une grande finesse.

Encore une idée de cadeau – pour mon anniversaire (on n’est jamais mieux servi que par soi-même !).

Michel Sender.

[*] La Petite Sirène [Die Kleine Meerjungfrau, 2004] d’Hans Christian Andersen, illustrations de Lisbeth Zwerger, traduction de Nora Garay [première publication française en 2005], « Un mini-livre d’images minedition », Minedition, Paris, octobre 2009 ; 48 pages, 8 € (imprimé en Chine). www.minedition.com

 

Publié dans Littérature

Commenter cet article

tipanda 31/10/2009 09:49


Merveilleux, ce récit que je refuse d'appeler "conte", comme tout Andersen, d'ailleurs. C'est le charme vénéneux d'une incurable tristesse et ... c'est beau.
Bon anniversaire, bien affectueusement.


Michel Sender 01/11/2009 04:18



Merci, chère Tipanda. Comme tu le sais, ce jour de naissance, si proche de la Toussaint et du jour des morts - j'ai appris plus tard que c'était aussi celui d'Halloween - me laisse toujours mal à
l'aise... Je suis bien content qu'il soit passé ! Bien amicalement, Michel Sender.