"Le Cadeau des Rois Mages", un conte de Noël d'O. Henry

Publié le par Michel Sender

 

 

«  Entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie,

sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ;

ouvrant leurs coffrets, ils lui offrirent en présent

de l’or, de l’encens et de la myrrhe. »

Matthieu, II, 11 (traduction œcuménique, La Pochothèque).


À l’approche de Noël, ma fille adore regarder le DVD Disney Mickey, il était une fois Noël (à ne pas confondre avec Le Noël de Mickey qui est une adaptation du Chant de Noël de Charles Dickens).

En dernière partie de ce DVD, il y a une histoire très touchante où Mickey, désargenté, vend son harmonica pour offrir une chaîne de montre à Minnie tandis que Minnie, de son côté, vend sa montre pour offrir à Mickey un étui pour son harmonica (on lit très vite au générique qu’il s’agit de l’adaptation d’un conte d’O. Henry)…

O. Henry (en France, souvent libellé O’Henry, de son vrai nom William Sydney Porter, 1862-1910), grand nouvelliste américain, est très peu connu en France mais, aux États-Unis et dans le monde anglo-saxon, son conte de Noël, The Gift of the Magi (Le Cadeau des Rois Mages), paru dans le journal The World en décembre 1905 et repris l’année suivante dans le recueil The Four Million (Les Quatre Millions), est presque aussi célèbre que celui de Dickens.

L’histoire en reste très larmoyante : à New York, une jeune femme, Dilla, n’a pas d’argent pour offrir un cadeau à Jim, son mari ; elle vend sa chevelure qu’elle avait très belle et très longue pour acheter une chaîne de montre à Jim tandis que Jim, de son côté, vend sa montre pour lui offrir de superbes peignes pour agrémenter et tenir sa chevelure…

Et O. Henry conclut : « Les Rois Mages, comme vous le savez, comptaient parmi les sages de leur temps. En apportant des présents à l’enfant Jésus dans sa crèche, ils initièrent la tradition des cadeaux de Noël. Comme ils étaient sages, leurs cadeaux étaient judicieusement choisis. Et voici que je viens de vous conter la triste histoire de deux jeunes insensés qui firent preuve de bien peu de sagesse en sacrifiant l’un pour l’autre leurs plus grands trésors. Et pourtant, de tous ceux qui de nos jours offrent des présents, ceux-là furent sans doute les plus sages. Ce sont eux, les nouveaux Rois Mages. »

Le conte a été illustré pour les enfants par Lisbeth Zwerger chez Michael Neugebauer (NordSud) et Claudio Gardenghi chez Calligram, mais c’est l’édition Gründ du Cadeau des Rois Mages [*] que j’ai trouvée récemment, avec des illustrations de l’artiste irlandais Patrick James Lynch, à la fois très réalistes et stylisées.

Une idée de cadeau pour Noël !?

Michel Sender.

[*] Le Cadeau des Rois Mages (The Gift of the Magi, dans The Four Million, McClure, Phillips & Co, New York, 1906) d’O. Henry, adaptation française de Maura Tillay, illustrations de P. J. Lynch, éditions Gründ, Paris, août 2008 ; 40 pages, 9,95 € (album relié-cartonné). Voir www.pjlynchgallery.com

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tipanda 09/12/2009 22:58


C'est une bonne idée mais il ne faut pas oublier de faire lire aux enfants le Christmas Caroll de Charles Dickens (pas son imitation Disney).